En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts.

Comment le linking interne de votre site influence votre positionnement sur Google

Photo de guillaume-giraudet

Guillaume Giraudet-Bacchiolelli

Publié le 07 août 2018 dans la catégorie Article SEO Premium / Aucun commentaire

Illustration de Comment le linking interne de votre site influence votre positionnement sur Google

Le linking interne est un élément important du référencement naturel, bien souvent sous-estimer il est pourtant essentiel. Nous vous expliquons pourquoi et comment travailler le linking interne de votre site pour améliorer votre positionnement sur Google.

Linking interne et maillage interne : définitions

Le linking interne est l’ensemble des liens qui sont faits depuis votre site internet vers votre site. On lui distingue le maillage interne qui désigne le mode d’organisation de ces liens sur votre site.

Il y a plusieurs formes de linking interne que l’on classe généralement en plusieurs catégories :

  • le linking interne chaotique « il n’y a aucune logique »
  • le linking interne uniforme « chaque page est aussi liée que les autres »
  • le cocon sémantique « lien seulement vers les pages de même thématiques »
  • le silo « idem que pour le cocon et on limite au maximum les liens vers les autres pages »

Fonctionnement SEO du linking

Un lien se fait sur un texte ou sur une image. Un lien peut être assimilé à une recommandation dans la vraie vie.

Vous dites aux personnes qui lisent votre contenu que vous trouverez sur une autre page une information complémentaire. Afin de définir l’impact du lien, les moteurs de recherche utilisent la valeur de l’ancre du lien ainsi que la puissance de la page émettrice. Un lien depuis une page importante d’un site important aura plus de puissance qu’un lien depuis un site juste créé.

Définition : L’ancre d’un lien est le texte sur lequel vous pouvez cliquer ou l’information de l’attribut alt si le lien est fait sur une image.

 

Comment calculer la puissance d’un lien ?

La puissance d’un lien se calcul d’une manière très compliquée et Google ne révèle que peu d’informations à ce sujet. En revanche, il est facile de résumer le principe de ce calcul.

Disons que ma page A, est une page très importante (la page d’accueil du site de l’Élysée) et qu’il y a un lien depuis cette page vers une page B, qui est la page d’accueil de votre site internet.

La puissance envoyée par ce lien est importante.

Cette puissance diminue en fonction du nombre de liens qui sont faits depuis la page A vers d’autres pages. Plus il y a de liens qui partent d’une page et moins ces liens diffusent la puissance de la page.

Ensuite si la page A n’était pas la page d’accueil, mais une page profonde du site (une page où il vous faut plusieurs clics pour y accéder). Elle va vous offrir moins de puissance avec ce lien.

Enfin, plus il y a de liens qui sont faits depuis d’autres pages vers la page A et plus celle-ci va gagner en importance et vous transférer cette importance par ce lien.

Pour résumer, la puissance d’un lien dépend :

  • Du nombre de liens qui sont faits vers la page émettrice du lien
  • De l’importance de cette page dans son site internet
  • De la puissance globale de ce site
  • Du nombre de liens qui partent de cette page en plus du lien vers votre page.

 

Qu’est-ce que le Link Juice ?

Le link juice est une manière d’imager la puissance que les liens peuvent transmettre à une page. On visualise alors un sceau rempli d’eau qui grandis en fonction des liens qu’il reçoit. À chaque lien que l’on fait vers une autre page, on fait un trou en dessous de ce sceau, ainsi toute la quantité d’eau va vers une seule page. Si l’on fait un second trou, la quantité d’eau est alors diminuée par deux, et ainsi de suite.

 

Plus l’on fait de liens et plus la quantité de link juice que peut donner une page par lien sera faible.

 

Lien contextualisé VS lien navigationnel

Un lien navigationnel est simplement un lien qui sert à faire naviguer un internaute sur votre site. Ce sont généralement les liens présents sur toutes les pages du site comme dans le menu, la sidebar et le footer. Il peut y avoir des navigations secondaires qui ne seront présentes que sur certains types de pages.

Un lien contextualisé sera lié à un champ sémantique. Concrètement, ce sont les liens qui sont faits dans les textes des articles ou sur les images contenues dans vos textes. Ils vont généralement être uniques à chaque page.

Ainsi les liens contextualisés offriront plus de poids (de link juice) aux pages de destinations que les liens navigationnels qui sont dépriorisés par les moteurs de recherche.

Liens internes VS liens externes

Les liens internes (linking interne) sont l’ensemble des liens qui sont faits depuis votre site internet vers votre site. A l’inverse, les liens externes, que l’on nomme aussi backlinks, sont l’ensemble des liens qui sont faits depuis d’autres sites internet vers votre site.

Précision : que les liens viennent d’un dossier (monsite.fr/dossier/) ou d’un sous-domaine (sousdomaine.monsite.fr) les liens sont toujours considérés comme des liens internes à votre site.

Le linking interne permet de faire naviguer l’internaute d’une page à une autre de votre site, il permet aussi de trouver facilement et rapidement l’information recherchée. Il va également donner de l’information aux moteurs de recherche, comme par exemple quelles sont les pages les plus liées et comment ces liens définissent la page d’arrivée.

 

La pondération du linking interne

Comme nous l’avons vu, plus une page est liée en interne et plus elle a de la valeur aux yeux des moteurs de recherche. Bien sûr, si ces liens sont faits dans la navigation (menu, footer…), ce poids est moindre que s’ils sont faits dans les contenus des pages et s’ils sont spécifiques à chacune des pages.

Si nous faisons une carte des liens entre les différentes pages de votre site et que les pages ont de plus en plus de liens vers elles sont représentées de manière plus importante que les autres, quelles pages, selon vous, seraient les plus grandes ? Et quelles pages devraient être les plus importantes ?

 

Cocon sémantique VS silo : l’organisation de votre linking

Afin de donner de l’importance (en linking interne) aux pages qui doivent l’être, il y a plusieurs méthodes de travail. Les deux méthodes les plus plébiscitées sont l’organisation en cocons sémantiques et l’organisation en silos.

 

Structure en cocons VS structure en silos

Structure en cocons VS structure en silos

L’organisation en cocons sémantiques est simple à mettre en place, mais très complexe à modifier s’il y a eu des erreurs de faites. Il faut imaginer votre site comme internet : c’est une grande toile d’araignée. Les fils sont les liens et les points d’attache sont vos pages. Maintenant, on va ajouter de nouveaux fils à notre toile et couper ceux qui ne sont pas utiles.

La toile va se déformer et on va voir apparaître des masses plus importantes de fils, la toile n’est plus symétrique, mais c’est pour le mieux. Les pages au milieu de ces amas de liens sont les pages qui sont les plus importantes et qui vont ainsi gagner en puissance SEO.

L’organisation en silo est une organisation qui empêche clairement l’utilisateur de sortir d’un silo, c’est-à-dire que vous ne trouverez pas (où très peu) de liens vers d’autres pages hors du silo. Si vous arrivez sur une page de « chaussures rouges » vous aurez du mal à voir s’afficher de l’information ne concernant pas les chaussures. Vous aurez certainement accès aux principales pages du site et du menu, mais pas aux sous-menus (où les liens seront cachés aux yeux de Google).

Cette organisation demande des modifications techniques de votre site et, est très stricte. Quand on voit la manière dont fonctionne internet, on se rend compte que cette méthode n’est pas réellement adaptée, mais qu’elle fait plaisir aux amoureux des choses bien rangées (moi compris).

 

Comment se diffuse le link juice dans votre site ?

Comme nous l’avons vu, chaque page de votre site va donner plus ou moins d’importance aux pages de destination des liens qui la composent. Une page de produit, donnera moins de poids via ses liens qu’une page de catégorie principale. Cependant, internet est un vaste monde et votre site n’est pas seul. Si vous avez une page de produit possédant beaucoup de backlinks, vous aurez alors un poids plus important à passer via votre linking interne. Nous vous conseillons alors de cibler quelques autres pages importantes et d’intégrer un lien vers celles-ci dans le texte de votre page.

Les études ont montré que le fait de faire des liens vers d’autres pages ne diminue pas l’importance de votre page aux yeux de Google. Vous ne devez donc pas hésiter à faire des liens dans tous les contenus que comporte votre site.

Attention à ne pas faire trop de liens, car chaque lien supplémentaire diminue l’importance et le poids des liens déjà existants. De plus, il faut que les liens qui soient faits, le soient de manière logique afin de ne pas perdre vos visiteurs.

 

Comment je fais pour booster mon référencement naturel avec le linking interne ?

Il faut savoir que les résultats du linking interne (bien fait) sont toujours positifs, mais que leurs effets sont très dépendants de la concurrence sur votre secteur. Plus un secteur va être concurrentiel et plus vous allez mettre du temps à en voir les effets. De plus, vos concurrents ont peut-être déjà optimisé leur linking interne. Il faut donc le considérer comme un travail récurrent d’optimisation à intégrer dans chaque création de nouvelles pages sur votre site.

 

Identifier les pages à booster

Avant de commencer à penser aux liens à mettre en place, il faut savoir vers quelles pages les faire et surtout quels mots-clés il faut utiliser afin de booster la page d’arrivée.

Dans un premier temps, il faut identifier les pages importantes d’un point de vu business. Imaginons que vous vendiez des articles de pêche (cannes, fil, plombs, leurres, vêtements, etc.). Si votre activité de vente de cannes représente la part la plus importante de votre CA. Il faut alors travailler en priorité les contenus et les pages liées aux cannes à pêche..

Ensuite, nous allons identifier les pages à potentiel de trafic naturel.

 

Ce sont des pages qui représentent un intérêt à être optimisées, car nous savons que nous pouvons gagner du trafic grâce à cela.

Par exemple, vous avez une page de présentation de Microsoft Word (car vous vendez ce logiciel), mais cette page ne génère pas beaucoup de vente ni de trafic sur votre site. En analysant son positionnement, on se rend compte que votre page est en 12ème position sur la recherche « Microsoft Word » qui a un volume de recherche important.

Vous n’avez pas spécialement travaillé cette page, pourtant elle se positionne bien. Avec un coup de pouce du linking interne on peut lui faire gagner les places qui lui manque pour la faire passer en première page et ainsi récupérer du trafic de cette recherche.

Imaginons que je suis un vendeur de fromage et que je souhaite me positionner sur le fromage de chèvre. Je vais alors mettre en place des liens depuis les pages produits de tous mes fromages de chèvre vers la page de catégorie. Je vais ajouter à cela un lien dans le contenu texte depuis toutes les autres catégories de fromage (vache, brebis, etc.). Enfin, je vais ajouter des liens vers cette page depuis les articles que j’ai rédigés sur la production de fromage chèvre dans les Pyrénées.

 

Comment je choisi le meilleur linking interne

Très souvent, le meilleur système de linking interne est celui du cocon sémantique, car il donne de l’importance aux pages qui en ont besoin et par ce qu’il ne demande pas ou peu de modifications techniques de votre site internet.

Si vous créez votre site internet, vous pouvez mettre en place votre maillage interne au fur et à mesure. Sinon il faudra dans un premier temps assainir votre site (modifier des liens, en ajouter ou en supprimer) afin de pouvoir repartir sur de bonnes bases.

Enfin, à chaque nouvelle page, nous ajoutons les liens qu’il faut dans leurs contenus afin de respecter les recommandations.

 

Organiser et planifier mon maillage interne

Nous travaillons généralement sur des règles de maillage interne, c’est-à-dire que nous vous fournissons l’information et la compréhension nécessaire pour savoir quels liens intégrer dans vos contenus.

Les liens se font majoritairement par affinités et thématiques proches.

Si j’ai une page produit qui vend une table, je vais faire des liens vers :

  • les autres tables de la même marque
  • la page de marque
  • la page de catégorie « tables »
  • la page de catégories qui présente des chaises (recherches associées)

Si la table était en bois, on préfère faire des liens vers des pages qui présente des tables et chaises en bois. De même, si le bois était noir, le bois des chaises devrait être noir.

Nous avons ainsi plusieurs informations complémentaires, et plus les pages émettrices et réceptrices du lien en ont en commun, plus ce lien sera fort. Dans notre exemple nous avons : « table », « bois », « noir » qui fait un lien vers « chaise », « bois », « noir ». Cela nous fait deux thématiques communes et une thématique proche (table et chaise).

À vous de jouer.

Vous l’aurez compris, le linking interne est un outil puissance en référencement naturel. C’est un travail important et qui porte ses fruits. Vous pouvez retravailler de manière importante et rapide votre maillage interne ou le faire au fur et à mesure. Alors la prochaine fois que vous écrivez un article ou que vous créez une nouvelle page, pensez aux quelques pages qui seraient intéressantes de lier et qui peuvent bénéficier de ces liens.

 

Aucun commentaire, participez à la discussion !

Laisser un commentaire