En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts.

Comment analyser une saisonnalité grâce à Google Trends

Photo de armel-detrogoff

armel-detrogoff

Publié le 10 avril 2019 dans la catégorie Outils SEO / Aucun commentaire

Illustration de Comment analyser une saisonnalité grâce à Google Trends

Le concept de saisonnalité caractérise l’aspect saisonnier et récurrent d’un phénomène ou d’une affluence. Mal anticipés, ces effets peuvent avoir un impact critique sur la pérennité de votre business en ligne ! Heureusement, depuis plusieurs années, Google met à disposition de ses utilisateurs l'outil Trends qui va vous permettre d'analyser ce phénomène et que nous allons vous présenter en détail afin d'en faciliter votre usage !

Qu’est ce qu’une saisonnalité ?

Le concept de saisonnalité caractérise l’aspect saisonnier et récurrent d’un phénomène ou d’une affluence. Il existe différents types de saisonnalités, certaines plus globales (la saison, une période de l’année ou un événement calendaire récurrent) et d’autres spécifiques à des secteurs plus restreints.

Dans le domaine de la vente, la saisonnalité à un impact très important sur l’activité de certains commerçants, jusqu’à pousser les acteurs de secteurs particulièrement touchés à repenser totalement leur mode de fonctionnement autour de ce phénomène immuable. Une réalité également partagée par les e-commerçants, impactés de la même manière que leurs homologues physiques.

Mal anticipés, des effets de saisonnalité peuvent avoir un impact critique sur la pérennité d’un commerce en ligne ! En tant que nouvel acteur, il est donc indispensable de se renseigner en amont puis de surveiller de près les potentielles évolutions des effets de saisonnalité qui impactent son activité.

Comment repérer une saisonnalité via Google Trends?

Il existe plusieurs outils permettant d’analyser les effets de saisonnalité qui agissent sur votre activité.

La méthode la plus répandue est de calculer directement le coefficient de saisonnalité mensuel ou trimestriel de votre activité par rapport aux fluctuations de votre chiffre d’affaires. Cette méthode va vous permettre de savoir précisément quelles périodes sont impactées positivement ou négativement par des effets saisonniers pour que vous puissiez adapter votre stratégie en fonction. Cependant, cette technique comporte une limite majeure : afin d’obtenir des données fiables, ils vous faut exercer votre activité depuis au moins 3 ans (ce qui empêche également toute anticipation).

Heureusement, grâce à l’outil Google Trends (si l’outil ne vous est pas familier, je vous conseille vivement d’entreprendre la lecture de cet article en amont), vous allez pouvoir analyser, sans avoir récolté des données en amont, la saisonnalité d’un secteur d’activité grâce aux tendances de recherches des internautes !

Pour cela rien de plus simple : dans l’outil Trends, il va vous suffire de renseigner une expression clé en rapport avec votre domaine d’activité, de régler l’outil afin d’obtenir les tendances de recherche sur les cinq dernières années, sur la zone géographique qui vous intéresse et de lancer votre recherche.

Afin d’imager ces propos, nous allons employer l’exemple d’une activité étant, de notoriété commune, fortement impactée par l’effet de saisonnalité : la location de skis. 

La courbe qui ressort de cette recherche confirme bien que l’activité qu’est la location de skis est impactée par la saisonnalité, avec le pattern suivant : des pics de recherche sur la période hivernale (décembre à février), des creux sur la période estivale (avril à septembre) et une période de transition le reste de l’année, le tout se répétant d’année en année.

Dans le cas d’une absence de saisonnalité ou d’une saisonnalité à très faible impact, la courbe ne présente pas une telle disparité entre les périodes et ne se répète pas à l’identique d’année en année. 

C’est par exemple le cas du secteur de la vente automobile :

Ici, la courbe ne présente ni pattern redondant, ni disparités importantes entre les différentes périodes de l’année.

Que tirer de l’effet de saisonnalité en termes de référencement ?

La saisonnalité doit être une considération centrale de votre stratégie de référencement web ! Sur une période à très fort potentiel, être visible dans les résultats de recherche de Google doit être votre priorité absolue afin de tirer profit de retombées économiques y étant rattachées.

Concernant le référencement payant, l’analyse d’une saisonnalité va vous permettre d’adapter la gestion de vos campagnes Google Ads. Vous allez par exemple pouvoir optimiser au maximum votre budget SEA en investissant sur les périodes de forte affluence pour ensuite limiter vos dépenses lorsque le potentiel de conversion est réduit. Cette stratégie vous permettra d’être visible au moment le plus opportun, mais attention : la saisonnalité impacte également vos concurrents qui pourraient alors opter pour une stratégie similaire à la vôtre… Au risque de voir les enchères exploser !

En SEO, il est également possible d’anticiper des effets de saisonnalité. En prenant en considération le délai de prise en compte de Google, il est possible de faire en sorte que les actions que vous mettez en place sur votre site arrivent à leur plein potentiel à la période la plus importante pour votre activité. Création de pages, de contenu, optimisation des balises de titre et des balises méta… Autant d’actions qui peuvent être mises en place en amont, afin de consolider vos positions en prévision d’un pic de recherches à venir ! Il est également judicieux de ne pas prévoir d’actions pouvant potentiellement mettre en danger le bon fonctionnement de votre site sur une telle période afin d’éviter tout incident.

Pour conclure :

L’effet de saisonnalité est un facteur crucial qui doit être analysé et anticipé dans toutes les composantes d’une entreprise, et d’autant plus en référencement afin de ne pas manquer une opportunité majeure pour votre business.

Aucun commentaire, participez à la discussion !

Laisser un commentaire