En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts.

Analyser et optimiser son netlinking existant

Photo de armel-detrogoff

armel-detrogoff

Publié le 10 mai 2019 / Aucun commentaire

Illustration de Analyser et optimiser son netlinking existant

Le netlinking est considéré depuis de nombreuses années comme un des principaux piliers du SEO, au même titre que le contenu ou l’accessibilité de votre domaine par exemple. Découvrez comment correctement exploiter votre netlinking actuel en amont de la mise en place d'une éventuelle stratégie d'acquisition de lien !

En plus d’être l’un des principaux facteurs sur lequel Google se base afin de calculer le Page Rank d’un domaine, les liens externes participent également à la construction de la notoriété d’un point de vue SEO. 

Même lorsqu’il ne fait pas l’objet d’une stratégie bien définie, le netlinking à très souvent tendance à progresser parallèlement à l’évolution de la notoriété d’un domaine. Cette évolution n’est cependant pas maîtrisée et a donc souvent un impact moindre du fait de l’impossibilité de conditionner les sources des liens à un schéma de lien optimal. 

Au travers de cet article, nous allons donc vous donner quelques méthodes vous permettant d’optimiser un netlinking développé “naturellement”, en parallèle de la progression du ranking de votre domaine. 

Analyser son netlinking

La plupart des outils SEO généralistes permettent d’analyser le netlinking de son domaine : la Google Search Console, SEMrush, Oncrawl ou encore Majestic en font notamment parti, à divers degrés de profondeur.

Plusieurs facteurs sont alors à analyser afin de savoir si le lien est intéressant pour votre domaine, et si il est optimisé afin d’en maximiser l’impact :

  • L’ancre du lien : elle représente le texte “d’ancrage” sur lequel va être posé cer dernier dans le cas d’un lien textuel. Sur une image, il s’agit de l’attribut alt de l’image qui va être interprété comme l’ancre du lien. 
  • La présence d’un attribut “no follow” : nativement, un lien externe transmet une partie de la notoriété de la page sur laquelle il est placé, vers la page qu’il cible. Il est possible de notifier à Google qu’on ne souhaite pas transférer de notoriété au domaine vers lequel on fait du lien par l’indication de l’attribut “rel=nofollow”. 
  • Le rapport thématique entre votre domaine et celui vous ayant fait un lien : des outils tels que Majestic ou SEMrush proposent notamment une métrique qui mesure la correspondance thématique entre deux domaines présentant du netlinking dans un sens ou dans l’autre. 
  • La qualité du domaine source : en plus du rapport thématique, il est important de savoir si le domaine à l’origine du lien que vous recevez est de qualité (bon score d’autorité par exemple) ou si au contraire c’est un domaine “spam”.

Optimiser son netlinking existant

Après avoir compris quels facteurs sont importants à prendre en compte dans l’analyse de son netlinking, il faut ensuite savoir comment les optimiser afin de retirer un maximum de bénéfice de chacun des liens reçus.

Les ancrages

Des ancres sont considérées comme optimisées lorsqu’elles reprennent soit le nom du domaine vers lequel le lien pointe, soit en étant composée de mots-clés en rapport avec la thématique de la page ciblée.

A contrario, une ancre vide, comportant une url brut ou étant composée de mots-clés n’ayant aucun rapport avec votre domaine ou avec la page ciblée sera considérée comme non-optimisée.

Dans ce cas, l’unique solution va être de contacter le webmaster du site à l’origine du lien afin de lui demander de modifier cette ancre. Il faut donc que cette dernière soit en rapport avec l’url ciblée ou avec votre nom de domaine.

Les domaines spam :

Les domaines spam sont facilement reconnaissables grâce à plusieurs points :

  • Ils n’ont aucun rapport thématique avec votre domaine
  • Ils présentent un webdesign douteux
  • Ils effectuent des liens externes en masse
  • L’ensemble des outils d’analyse SEO leurs confèrent un page score une autorité extrêmement faible (de l’ordre de 0 par exemple).

Si un site rempli tous ces critères, il est fort probable que vous ayez à faire à un de ces domaines effectuant du lien spammy en masse.

Le cas échéant, il faudra désavouer le ou les domaines en question auprès de Google, afin que ce dernier ne prenne pas en compte leurs liens lors du calcul de votre Page Rank.

Pour ce faire, il suffit de se rendre sur l’outil de désaveu de lien de Google et de suivre la procédure officielle recommandée.

La pertinence de l’url cible :

L’url cible d’un backlink à également de l’importance dans son impact sur votre domaine :

Un lien externe effectué vers votre homepage, mais qui traite d’un produit ou d’une catégorie spécifique faisant l’objet d’une page sur votre site ne sera pas pleinement exploité du fait de la moins forte proximité thématique entre la page d’origine et la page cible du lien.

Un lien effectué vers l’url optimale en termes de contenu et vis-à-vis de l’ancre mise en place va participer à renforcer son impact d’un point de vue SEO.

Ici encore, il vous faudra contacter le webmaster du domaine à l’origine du lien afin de lui demander de remplacer l’url constaté comme incomplète par l’url souhaitée.

Pour conclure…

Le netlinking est un des facteur prépondérant dans l’évolution de la notoriété et donc du positionnement moyen de votre domaine sur les moteurs. Il ne reste plus qu’à lui donner toute l’attention qu’il mérite afin d’en tirer le meilleur pour votre référencement ! 

Aucun commentaire, participez à la discussion !

Laisser un commentaire